Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mon Profil

  • Forzarossa
  • Mon adresse pour les MP:

 lebian@laposte.net
  • Mon adresse pour les MP: lebian@laposte.net

Albums photos

Les-voitures-de-Séries-1948-à-1955

Les-voitures-de-Series-1948-a-1955-Vol-2

Les-voitures-de-Séries-1956-à-1965

Les-voitures-de-Séries-1956-à-1965-vol-2

Les-voitures-de-Séries-1956-a-1965-vol-3

Les-voitures-de-Séries-1966-à-1975

Les-voitures-de-Séries-1966-à-1975-Vol-2

Les-voitures-de-Séries-1966-à-1975-vol-3

Les-voitures-de-Séries-1966-a-1975-vol-4

Les-voitures-de-Séries-1976-à-1990

Les-voitures-de-Séries-1976-à-1990-vol-2

Les-voitures-de-Séries-1976-à-1990-vol-3

Les-voitures-de-Séries-1991-à-2000

Les-voitures-de-Séries-1991-à-2000-Vol-2

Les-voitures-de-Séries-1991-à-2000-Vol-3

Les-voitures-de-Séries-2001-à-2008

Les-voitures-de-Séries-2001-à-2008-Vol-2

Les-voitures-de-Séries-2001-à-2008-Vol-3

Les-voitures-de-Séries-depuis-2009

Les-voitures-de-Séries-depuis-2009-Vol-2

Les-voitures-de-Séries-depuis-2009-Vol-3

Les-voitures-de-Séries-depuis-2009-Vol-4

Les-voitures-de-Series-depuis-2016-Vol-1

 

Compétition-1947-à-1950

Compétition-1951-à-1955

Compétition-1951-à-1955-Vol-2

Compétition-1956-à-1965

Compétition-1956-à-1965-vol-2

Compétition-1956-à-1965-vol-3

Compétition-1956-à-1965-vol-4

Compétition-1966-à-1975

Compétition-1966-à-1975-Vol-2

Compétition-1976-à-1985

Compétition-1976-à-1985-Vol-2

Compétition-1986-à-1999

Compétition-depuis-2000

Compétition-depuis-2000-Vol-2

Compétition-depuis-2000-Vol-3

 

Monoplaces-Ferrari-F1/F2-de-1950-à-1980

Monoplaces-Ferrari-F1/F2-de-1950-à-1980-Vol-2

Monoplaces-F1-de-1981-à-2012-Vol-1

Monoplaces-F1-de-1981-à-2012 Vol 2

Monoplaces-F1-de-1981-à-2012-Vol-3

Monoplaces-F1-de-1981-à-2012-Vol-4

Monoplaces-F1-à-partir-de-2013

 

Modèles-spéciaux

Modèles-spéciaux-vol-2

Modéles-spéciaux-vol-3

Modèles-spéciaux-vol-4

 

Concepts-cars et Prototypes

 

Préparations-et-Tuning

Préparations-et-Tuning-vol-2

Préparations-et-Tuning-vol-3

Préparations-et-Tuning-vol-4

Préparations-et-Tuning-vol-5

Préparations-et-Tuning-vol-6

Preparations-et-Tuning-vol-7

Préparations-et-Tuning-vol-8

 

Ferrari-Concepts-3D

Ferrari-Concepts-3D-vol-2

 

Eclatés-de-Ferrari

LEGO-Ferrari

MP : lebian@laposte.net

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 22:17

  Même si les puristes ne jurent que par les Ferrari 2 places et snobent les versions 2+2 plus conciliantes pour les pères de familles, les chiffres de ventes depuis l'apparition de la première Ferrari avec quatre places la 250 GT 2+2 ont donné raison à ce concept qui n'a eut de cesse de perdurer dans la gamme Ferrari, avec encore aujourd'hui la Ferrari FF

La nouvelle 330 GT 2+2 est dévoilée en janvier 1964 remplacant la Ferrari 330 America pour les familles qui ne peuvent rouler assez souvent avec leur voiture de sport le week-end par manque de place pour les enfants.

La Ferrari 330 GT 2+2 avait été initiée par le Commendatore lui-même au cours de l'hivers 1960-61 avec une auto sur mesure : sur un châssis de 250 GT 2+2 il avait fait greffer le moteur V12 4 litres qui était déjà sous les capots des Ferrari 400 Superamerica.

Pininfarina a remis ses crayons sur la planche à dessin pour la Ferrari 330 GT 2+2. Finalement, le profil de l'auto reste très similaire à sa devancière. Ce sont surtout les faces avant et arrière qui diffèrent très nettement.

Ferrari  330 GT 2+2 phase 2

 La poupe de la Ferrari 330 GT 2+2 est notamment inédite avec y arrière un peu bulbeux et des petits feux en amandes positionnés horizontalement à chaque extrémité qui changeront avec une version ou les deux optiques etaient remplacées par des phares "normaux".

Le petit coffre permet d'emmener avec soi quelques bagages et est agrémenté de la trappe à essence aussi esthétique qu'élégante. 

L'habitacle semble vaste au premier abord, et il l'est en effet plus que sur une 250 GT 2+2 puisque la place pour les passagers arrière en profondeur (pour les jambes) a progressé de près de 10 cm..

Toute recouverte de cuir noir, la planche de bord est typique des Ferrari de ces années avec du bois et des cadrans cerclés d'un plastique noir . 

 

La qualité de fabrication et la présentation ne sont pas à citer en exemple, mais en revanche c'est bien agencé. Le levier de vitesse possède un soufflet en cuir et on ne voit donc pas la mythique grille Ferrari. Un choix délibéré de la part de Ferrari qui voulait sa 330 GT aussi bourgeoise que sportive.

 Le  moteur V12 de 3 967 cm3 à quatre arbres à cames en tête qui équipe la Ferrari 330 GT 2+2 en position longitudinal AV provient donc de la Ferrari 400 Superamerica .Il est couplé à une boîte cinq rapports synchronisés.

Il est alimenté par trois carburateurs Weber double corps 40 DCZ/6. Ferrari annonce une puissance de 300 ch à 6600 tr/mn et un couple de 33,2 mkg à 5000 tr/mn. Les performances mesurées à l'époque faisait état de 245 km/h en vitesse maxi tandis que le 0 à 100 km/h est atteint en 7,5 secondes pour un poids de 1400 kg .  

  

L'amortissement a été modifié avec des Koni réglable de série, tandis que les réglages de suspensions sont revus

L'essieu arrière est lui encore rigide, suspendu par des ressorts à lames semi-elliptiques longitudinal et des ressorts hélicoïdaux avec amortisseurs télescopiques.

 

 Les jantes à rayons Borrani de 15 pouces passeront au rang d'option à partir de 1965 pour laisser des jantes en alliage chaussées de pneus de 210 HR 15 .Le système de freinage est totalement inédit,quatre freins à disques Dunlop sont en effet montés de série, mais ils sont abrités pour éviter tout risque d'aquaplaning de la plaquette sur le disque en cas de pluie. 

En 1967 elle laissera la place à la Ferrari 365 GT 2+2 et son équipement tout simplement incroyable pour l'époque avec la climatisation et la direction assistée.

 

Ferrari 330 GT 2+2 Série II galerie

 

      

      

 

Partager cet article

Repost 0

Commentaires